16ème Semaine du film français de Berlin

Avant-premières de films français à Berlin du 30 novembre au 7 décembre

L’ECOLE DU POUVOIR

Une mini-série de 2 X 120 minutes pour Arte et Canal +.
Réalisé par Raoul Peck
Ecrit par Eve de Castro, Didier Lacoste et Raoul Peck (épisode 1)
Eve de Castro, Didier Lacoste, Aaron Barzman et Raoul Peck (épisode 2)
Avec la participation de Peter Kosminsky
Produit par Claude Chelli et Hervé Chabalier
Une coproduction CAPA DRAMA, ARTE France, CANAL +, et Ina, EXPAND Drama
Avec le soutien de la région Ile-de-France
Avec Robinson STEVENIN (Abel Karnonski), Elodie Navarre (Caroline Seguier), Céline Sallette (Laure de Cigy), Thibault Vinçon (Mathieu Ribeiro), Valentin Merlet (Louis de Cigy), Emilie Deville (Ana)…

Ce film en deux parties, qui retrace, de 1977 à 1986, les années de formation puis d’arrivée au pouvoir d’un groupe de jeunes énarques, est inspiré de la « Promotion Voltaire » de l’Ecole Nationale d’Administration (ENA),…dont les étudiants ont vu l’arrivée de la gauche au pouvoir dès leur sortie de l’école.

Alors qu’ils ont réussi le Grand Oral du concours d’entrée de l’ENA, Caroline, Matt, Abel, Laure et son frère Louis se retrouvent avec fierté sur les bancs de la plus prestigieuse Ecole Supérieure française, bien décidés à changer le monde. En cette rentrée 1977, la majorité et la présidence sont à droite depuis plus de vingt ans et la « promotion Voltaire » se jure de faire évoluer de l’intérieur un système qu’ils jugent inégalitaire et obsolète. A commencer par celui qui régit leur école…

Mais leurs années à l’ENA, qui voient se succéder les victoires et les désillusions des uns et des autres, ne sont qu’une répétition de ce qui les attend à leur sortie en 1980 : la première manche d’une lutte acharnée pour le pouvoir. Aguerris dès leurs premiers stages sur le terrain, certains sauront alors user de toutes leurs armes. D’autres, constamment écartelés entre leurs rêves de jeunesse et leurs nouvelles responsabilités, peineront à s’engager dans la voie du compromis.

Car l’Histoire n’attend pas. Tous appelés au front un an plus tard et propulsés à la victoire de François Mitterrand dans les arcanes de l’Etat, ces jeunes énarques seront sommés de faire des choix dont leur carrière dépend, autant que l’avenir de la France…

Filmwoche 2015